• Accueil
  • > SCIENCE
  • > Les pionniers de l’informatique : 11 machines stars des années 1970

Les pionniers de l’informatique : 11 machines stars des années 1970

Posté par BAUDOUIN SCHOMBE le 21 juin 2008

Dotés de 64 K de RAM au maximum, de lecteurs de cassettes ou cartouches et d’écrans monochromes ou 16 couleurs, les ordinateurs des années 70 ont ouvert la voie. Retour en images sur une sélection de ces machines signées Commodore, Apple, IBM ou encore Atari.

 

Les pionniers de l'informatique : 11 machines stars des années 1970 dans SCIENCE 1970s-comp-01-540x310

IMSAI 8080 – Lancé en 1975, le IMSAI 8080 n’est pas le plus vieux PC du marché, mais c’est le premier à avoir été commercialisé tout prêt, sans nécessiter d’assemblage relativement compliqué, contrairement à ses prédécesseurs.
Conçu par IMS Associates à San Leandro, en Californie, il a été produit à 20 000 exemplaires et coûtait 930 dollars à l’époque. Il était doté d’un processeur Intel 8080A cadencé à 2 MHz, et avait 64 k de RAM. Dans sa configuration la plus basique, aucun clavier ou écran n’était nécessaire. La programmation était plutôt réservée aux amateurs très éclairés. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

image2-1970s-comp-02-550x249 dans TECHNOLOGIE

IBM 5100 : lancé en 1975, l’IBM 5100 est le premier micro-ordinateur d’IBM (ce n’est pas un mainframe) et est considéré comme le premier PC portable du monde. Avec ses 22 kg, on devrait plutôt le décrire comme étant à encombrement réduit plutôt que portable. Il disposait d’un processeur 1,9 MHZ et de 16 à 64 K au maximum de RAM. Son prix : 19000 dollars pour la version avec 64 k. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

 

image3-1970s-comp-06-550x336 dans TIC

Apple II : lancé en 1977, l’Apple II, également appelé Apple ][, fut l’un des plus gros succès planétaires de l’informatique, écoulé à 2 millions d’exemplaires au bout de 7 ans. Apportant de nettes améliorations par rapport à l’Apple I – écran couleur, 8 logements d’extension et un clavier -, il disposait néanmoins du même processeur, cadencé à 1 MHz. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

 

image4-1970s-comp-08-550x429

Commodore PET : né en 1977, le PET (Personal Electronic Transactor) est le tout premier ordinateur de Commodore. Moyennant .795 dollars, il offrait un processeur MOS 6502 à 1 MHz, avec 4 ou 8 k de RAM. Son écran intégré le rendait très convivial. Par contre, son clavier s’est avéré l’un des pires du marché, avec des touches très peu pratiques. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

image5-1970s-comp-09-550x362

TRS-80 de Tandy : né en 1977, le TRS-80, qui fut l’un des premiers ordinateurs pour particuliers, remporta un grand succès. Au-delà des espérances de Tandy, son fabricant, il s’est écoulé à 10 000 exemplaires pendant son premier mois de commercialisation. Avec ses 32 K de RAM et son processeur 1,77 MHZ, il offrait, moyennant 600 dollars, tous les éléments nécessaires, avec même la possibilité de sauvegarder et récupérer des données à l’aide d’un lecteur de cassettes, ancêtre des disquettes. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

image6-1970s-comp-11-476x321

H8 de Heathkit : commercialisé fin 1977, le H8 est le premier ordinateur de Heathkit. Avec un processeur Intel 8080A à 2 MHz, il était vendu 379 dollars, auxquels il fallait impérativement ajouter 140 dollars pour disposer de 4 K de RAM. Pour utiliser un lecteur de cassettes afin de sauvegarder des données, une carte d’E/S H8-5 était indispensable, rajoutant 110 dollars au total. Et pour installer un lecteur de disquette, 16 K de RAM étaient le minimum. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

image7-1970s-comp-17-414x274

TRS-80 II : Lancé au printemps 1979, le TRS-80 II, conçu par le texan Radio Shack, est venu prendre la relève du premier modèle TRS-80, avec des performances améliorées, notamment au niveau de la capacité et de la vitesse. Ciblant spécifiquement le marché des petites entreprises, il intégrait un écran monochrome. Doté d’un processeur 4 MHZ, il coûtait 3450 dollars avec 32 K de RAM, ou 3899 dollars avec 64 K de RAM. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

 

image8-1970s-comp-18-464x280

H89 de Heathkit : forts du succès de son ordinateur H8 lancé en 1977, Heathkit a réitéré l’expérience avec le modèle tout-en-un H89, fin1979. Comme la plupart des autres machines de son temps, il était proposé en kit pour 1595 dollars ou en version déjà assemblée, moyennant 700 dollars de plus. Il était doté de 16 à 48 k de mémoire RAM, d’un processeur 2 MHZ, et d’un écran intégré de 12 pouces monochrome. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

 

image9-1970s-comp-19-550x207

Atari 400 : commercialisé fin 1979 au prix de 550 dollars, l’Atari 400, au look de machine à écrire, ciblait avant tout un public d’enfants, avec un design étudié et un boîtier résistant aux chocs. Doté d’un processeur 1,8 mHZ, et d’un écran monochrome ou 128 couleurs, il disposait d’un port pour cartouche à l’avant. Un seul programme – bloc-notes – était intégré. Pour en lancer d’autres, il fallait utiliser une cassette ou une cartouche.
La plupart des jeux disponibles sur cartouche étaient semblables aux jeux d’arcade actuels, avec des best-sellers dans les années 1980 –pac-man, donkey kong. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

 

image92-1970s-comp-20-480x209

Atari 800 : sorti fin 1979 comme son petit frère le 400, l’Atari 800 était un système évolutif, avec deux ports pour cartouches à l’avant et un capot amovible, sous lequel se trouvaient quatre logements d’extension. Comme l’Atari 400, le 800 a été conçu par l’équipe à l’origine, ensuite, du Amiga 1000 de Commodore. Il coûtait 900 dollars avec une puce 1,8 MHZ, un écran monochrome ou 128 couleurs. Quatre lecteurs de disquette pouvaient être connectés. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

image93-1970s-comp-21-550x382

TI-99/4 de Texas Instruments : sorti en juin 1979, la console TI-99/4 fut le premier ordinateur de la firme. Mais aussi l’une des machines ayant l’un des plus grands moniteurs commercialisés – il s’agissait dans les faits d’un écran de télévision couleur Zenith 13 pouces et 16 couleurs adapté à l’usage informatique. Vendu 1 150 dollars, l’ordinateur disposait d’un processeur 3 MHZ avec 16 ou 26 K de RAM. Il disposait d’un lecteur de cassette et d’un port pour cartouches, support le plus répandu alors pour les programmes commerciaux. Son clavier n’était en revanche pas très pratique. (Crédit photo : CNet News.com et Steven Stengel, Oldcomputers.net)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

LE CMV |
LES ANCIENS DU CHAMPS DE CL... |
Bienvenue chez moi ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | consensus
| presseecrite
| lesjournalistes