• Accueil
  • > CONFERENCE
  • > Forum international des affaires et de l’investissement, IPAD 2009

Forum international des affaires et de l’investissement, IPAD 2009

Posté par BAUDOUIN SCHOMBE le 16 octobre 2009

 

Il s’est tenu à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, du 6 au 8 Octobre 2009 au Grand Hôtel Kinshasa, la 5ème édition de la conférence internationale des affaires et de l’investissement, IPAD 2009, (Infrastructures en Afrique, Partenariats pour le Développement).

Organisée par une entreprise Sud Africaine Spintelligent, la conférence IPAD est devenue le plus grand forum annuel de la République Démocratique du Congo qui explore les stratégies de développement des infrastructures dans les secteurs des mises, énergie, transports, finances et des télécommunications.

IPAD RDC avec ses expositions et une série de conférences est le seul forum international business-to-business en République Démocratique du Congo où le gouvernement et les secteurs public et privé ont l’occasion de se rencontrer et d’explorer les opportunités de développement et d’investissement dans le secteur des infrastructures dans le pays et dans la région.

OForum international des affaires et de l'investissement, IPAD 2009 dans CONFERENCEuvertes le mardi 6 octobre 2009 à 9 heures, par un événement de pré-conférence sur les Technologies de l’Information et de la Communication, par le ministre de l’Industrie, Simon Mboso Kiamputu, représentant le ministre des Postes, Téléphones et Télécommunication en mission, ces assises ont rassemblé des investisseurs de haut niveau, venus de partout, de ministres, de chefs d’entreprise, de gouverneurs de provinces, des exposants et la presse internationale ainsi que locale.

P dans e-busnessour le Ministre Simon Mboso Kiamputu, l’initiative de ce forum est un signal fort pour le développement de la République Démocratique du Congo. Car, a-t-il indiqué, les télécommunications jouent un rôle très important dans le développement d’un pays. Il a également exhorté les participants à cette rencontre d’enrichir les débats pour que ce forum n’accouche pas d’une souris. A la société civile, Simon Mboso a estimé qu’elle doit faire des plaidoyers aux partenaires et aux investisseurs de bien cibler les actions de leurs investissements. A entendre le ministre de l’Industrie, l’IPAD RDC, qui est un rassemblement de haut niveau d’investissement, des ministres et des chefs d’entreprises, a révélé que le pays est prêt pour l’investissement et impatient de mettre de l’ordre dans ses affaires.

Selon la directrice de la conférence, Nicole Smith : « Depuis son inauguration, il y a 5 ans, l’IPAD RDC a été témoin de l’augmentation des flux de capitaux vers la République Démocratique du Congo et cela malgré les soi-disant risques et en dépit du ralentissement économique actuel qui a touché le secteur  dans ECONOMIEminier et des produits comme le cuivre. Dans l’intervalle, nous avons néanmoins vu une augmentation des investissements dans des secteurs comme l’énergie, les transports et les communications. Maintenant que la transition vers un développement économique se met en route, à la suite de l’engagement pour la stabilité grandissante dans des régions comme le Nord et le Sud-Kivu, il y a un renouveau dans l’enthousiasme des investisseurs. »

L dans GEOPOLITIQUEe programme de haut-niveau de ces assises comprend une visite des centrales hydroélectriques d’Inga 1 et 2 dans la province du Bas-Congo.

Pour Madame Nicole Smith, les plans d’Inga 3 et le succès de ce projet impliquera non seulement la RDC, mais également la région Afrique central et méridionale dans son ensemble, avant d’ajouter qu’au bout du compte, ce projet vise à électrifier l’Afrique du Sud, le Botswana, la Namibie et l’Angola. Elle a, en plus, indiqué que la RDC est  dans RECHERCHE ET DEVELOPPEMENTaujourd’hui, non seulement la plus excitante opportunité d’exploration sur le continent, avec une multitude de ressources naturelles et des réserves minérales à l’intérieur de ses frontières, mais représente également un élément essentiel pour le développement économique en Afrique.

Plusieurs thèmes ont été débattus pendant trois jours lors de ces accises, il s’agit entre autres :

  1. Les télécommunications en République Démocratique du Congo ;

  2. Opportunités d’investissement dans le secteur des télécommunications ;

  3. Implications chinoises dans le secteur d’investissement en infrastructure des TIC pour le maillage régional ;

  4. Accès aux réseaux des fibres optiques facilitant le développement des télécommunications ;

  5. Rôle d’infrastructures de télécommunications dans la proportion du développement rural ;

  6. Environnement réglementaire ;

  7. Les télécommunications et les systèmes de payement.

Didier SALAKIAKU

 

 

Laisser un commentaire

 

LE CMV |
LES ANCIENS DU CHAMPS DE CL... |
Bienvenue chez moi ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | consensus
| presseecrite
| lesjournalistes