L’union européenne étudie la possibilité de mettre la VoIP sur écoute

Posté par BAUDOUIN SCHOMBE le 24 août 2010

par Vincent Birebent, ZDNet France

Réglementation – Pour contrer les nouveaux modes de communication du grand banditisme, l’Union Européenne envisage de pouvoir mettre sur écoute les dispositifs de Voix sur IP (VoIP). L’Italie va coordonner une étude de faisabilité à l’échelle du continent

Eurojust, l’unité de coopération judiciaire de l’Union Européenne, a lancé une grande étude de faisabilité à l’échelle de l’Europe pour évaluer s’il est techniquement et légalement possible de mettre sur écoute des conversations passées sur un réseau IP.( voix sur IP)

Skype et d’autres outils de VoIP seraient en effet utilisés par des criminels et trafiquants du grand banditisme. Conséquence : ces conversations restent pour l’instant à l’abri des écoutes administratives mandatées par la justice dans les différents pays de l’UE.

L’Italie en première ligne 

C’est l’Italie, très impliquée dans la lutte contre la mafia et le grand banditisme, qui mène la coordination de cette étude de faisabilité au sein de l’Union.

Carmen Manfreda, membre d’Eurojust pour l’Italie, a justifié cette étude, lors d’un colloque la semaine dernière à Milan : « la possibilité d’intercepter des conversations téléphoniques via Internet va devenir un outil essentiel dans le combat contre le crime organisé à l’intérieur de l’Europe et au delà. Notre but n’est pas d’empêcher les utilisateurs de profiter de la téléphonie Internet, mais d’éviter que des criminels utilisent Skype ou d’autres systèmes pour planifier et organiser leurs actions contraires à la loi. »

Skype prêt à collaborer

D’après les autorités italiennes, le logiciel de VoIP de la filiale d’eBay serait en effet de plus en plus utilisé par les réseaux criminels, et Skype était directement visé par les policiers italiens dans le rapport préliminaire qui a débouché sur la lancement de l’étude de faisabilité par Eurojust.

Joint par ZDNet UK, un porte parole de Skype a réfuté les articles de presse indiquant que sa société aurait refusé de travailler avec les autorités européennes. Il a indiqué que « Skype reste intéressé dans une collaboration avec Eurojust malgré le fait qu’ils ont choisi de ne pas nous contacter avant de publier un rapport infondé. »

Laisser un commentaire

 

LE CMV |
LES ANCIENS DU CHAMPS DE CL... |
Bienvenue chez moi ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | consensus
| presseecrite
| lesjournalistes