• Accueil
  • > INTERNET
  • > Skype fait part de ses craintes à la Securities and Exchange Commission

Skype fait part de ses craintes à la Securities and Exchange Commission

Posté par BAUDOUIN SCHOMBE le 24 août 2010

par la rédaction, businessMOBILE.fr

Réglementation – Dans le dossier préparatoire à son entrée en bourse, Skype s’inquiète d’éventuels blocages de ses services VoIP de la part des fabricants de mobiles ou des opérateurs.

Skype ne semble pas serein quant à ses capacités à résister à la concurrence. Dans le document remis à la Securities and Exchange Commission (SEC) en vue de son entrée en bourse, la firme luxembourgeoise dresse la liste des situations dans lesquelles le fonctionnement de ses services pourrait être compromis.

L’inquiétude principale concerne la fonction d’appels VoIP sur les réseaux 3G, qui est aujourd’hui disponible sur les terminaux Apple sous iOS 4. Skype craint que la firme à la pomme où les opérateurs de téléphonie de décident de changer leurs conditions d’utilisation pour bloquer cette option afin de protéger leur marché ou de développer des applications concurrentes, comme FaceTime par exemple. Une menace qui pourrait poindre également du côté d’Android ou d’autres plateformes mobiles.

« Les magasins d’applications exercent le contrôle ultime sur les produits et les services qu’ils diffusent et peuvent décider de retirer Skype ou de restreindre ses fonctionnalités » explique la compagnie.

De même, les relations avec les opérateurs sont sur un fil. « Notre stratégie dépend de notre capacité à proposer nos produits sur une plateforme mobile. Les opérateurs des réseaux mobiles peuvent devenir réticents à collaborer avec nous ou à autoriser les terminaux à utiliser nos services en raison d’une possible cannibalisation de leur activité ».

On sait que Skype est l’un des fervents défenseurs de la neutralité des réseaux qui empêcherait un opérateur de favoriser un contenu au détriment d’un autre. Mais l’entreprise ne doute pas seulement des autres, mais aussi d’elle-même.

Elle évoque le marché des entreprises sur lequel elle mise beaucoup en constatant qu’il lui faudra faire de gros efforts pour améliorer la variété et la qualité de ses services.
Selon Skype, l’une des clés de son succès dépend des développeurs tiers dont il lui faut obtenir le soutient

« Notre stratégie prévoir d’attirer les développeurs tiers et d’autres entreprises pour qu’ils utilisent nos API afin d’étendre notre plateforme. Il s’agit d’une initiative récente et il est possible que nous ne soyons pas capables d’attirer des développeurs et d’autres compagnies ». Un « optimisme » qui risque de ne pas rassurer les futurs investisseurs. (Eureka Presse)

Laisser un commentaire

 

LE CMV |
LES ANCIENS DU CHAMPS DE CL... |
Bienvenue chez moi ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | consensus
| presseecrite
| lesjournalistes